FINDYOURHORSE.COM

le web au service du cheval

Déposer une annonce Mon compte
HOME > CONSEILS ANNONCES > 5 erreurs à éviter avant l’achat d’un cheval
CONSEILS ANNONCES - 23 septembre 2019
5 erreurs à éviter avant l’achat d’un cheval
écrit par Léa TCHILINGUIRIAN

Acheter un cheval est pour tout cavalier un grand moment ! Excitation, joie et doute se mélangent. Alors pour éviter certains pépins, voici cinq erreurs à ne pas commettre lors de l’achat de votre futur compagnon.  


1. Choisir un cheval seul 

L’aide d’un professionnel ou de votre coach est nécessaire, libre à vous de l’écouter ou non. Il vous aidera à trouver un cheval qui convienne à votre monte ainsi qu’à vos objectifs. Il saura où chercher et comment chercher sans que vous ne vous fassiez avoir.

2. Tout croire sans se méfier

Tous ne le font pas mais certains vendeurs peuvent arranger la vérité sur les caractéristiques du cheval. N’hésitez pas à demander davantage de vidéos et vérifiez les informations. FFE Compet permet de vérifier les éventuels résultats de concours mais aussi sa taille et ses origines.

3.   Ne pas faire de visite vétérinaire

La visite vétérinaire n’est pas obligatoire mais il est préférable qu’elle soit réalisée afin d’éviter toutes mauvaises surprises. Celle-ci est faite à la demande de l’acheteur. Le prix peut aller de 100€ voir 1000€ euros en fonction des examens pratiqués (simple ou avec radiographie). Le vétérinaire va regarder chaque partie du corps du cheval pour y dresser un bilan complet.

4. Oublier les frais annexes lors de l’achat

Le prix indiqué d’un cheval à la vente n’est exactement pas celui que vous allez dépenser pour l’achat total. Acheter un cheval ce n’est pas seulement l'animal. Il faut y ajouter la TVA, son assurance, son transport et une éventuelle visite vétérinaire. 

5. Ne pas demander une période d’essai

Qu'est-ce-qu'une période d'essai ? Elle va généralement de quinze jours à un mois. Pendant cette durée, le cheval appartient toujours à son propriétaire : il reste le responsable légal. Il est mieux de faire un contrat pour cette période en cas de problème. 

Lors du premier essai, vous êtes généralement dans les écuries du cheval, là où il a ses repères et ses habitudes. Lorsqu’il change d’écurie, il peut se sentir désorienté. Une fois chez vous pour l’essai, mettez le dans toutes les situations possibles, pratiquez votre discipline de prédilection afin de valider ou non votre coup de coeur.



Image de couverture : FindYourHorse 


Tags :