FINDYOURHORSE.COM

le web au service du cheval

Déposer une annonce Mon compte
HOME > CONSEILS ANNONCES > Qu’est-ce qu’une visite vétérinaire d’achat ?
CONSEILS ANNONCES - 30 octobre 2019
Qu’est-ce qu’une visite vétérinaire d’achat ?
écrit par Léa TCHILINGUIRIAN

La visite vétérinaire d’achat d’un cheval est plus qu’essentielle pour de nombreux futurs propriétaires. Le but est de déterminer si le cheval est en bonne santé et s’il peut pratiquer sa discipline. 


À quoi ça sert ?

La visite d’achat se fait avant la signature de vente. Il est préférable de la faire avec son propre vétérinaire. Celle-ci permet de prévenir d’éventuelles pathologies (problèmes respiratoires, arthrose, boiteries,…) qui ne permettront pas à votre équidé de pratiquer sa discipline de prédilection. Si vous souhaitez faire de la compétition, précisez-le à votre vétérinaire. Un cheval peut avoir un avis favorable pour du loisir mais ne pourra pas prendre le départ à des compétitions. Le vétérinaire évalue son état de santé au moment où la visite est faite.

Comment ça se passe ?

Le vétérinaire commence tout d’abord par l’identification du cheval avec son livret et d’un lecteur de puce. Il va également vérifier que le cheval soit bien vacciné et enregistré au SIRE. Il procède ensuite à un examen général : coeur, poumon, veines jugulaires, ganglions, dents, yeux, problème de peau ou non. Il détecte, s'il y a, plaies et/ou lésions. Enfin, si celui-ci réalise une visite vétérinaire classique, il terminera par l’examen orthopédique afin de détecter ou non une boiterie, tendinite ou autre. Il analysera les membres, les tendons, les aplombs, les sabots,... L’équidé sera observé sur sol dur puis mou en se déplaçant sur une ligne droite et sur des cercles. 


Pendant cette visite, le vétérinaire restera attentif au comportement du cheval et peut également vous mettre en garde de ses appréhensions et son caractère. 

Quels sont les examens supplémentaires ? 

Il existe également un bon nombre d’examen possible mais tous dépendent de l’envie, de l’objectif et du budget de l’acheteur. Quelques exemples : 

  • Les radios : conseillées pour un cheval « de sport ».    
  • Echographies : idéales pour les poulinières ou bien pour voir l’état des tendons du cheval.
  • Les prises de sang : faire un simple bilan ou  faire une recherche de produits dopants. Dans certains cas, elles sont obligatoires pour l’export de l’équidé.    


À SAVOIR :

Selon l’Article R. 213-1, 7 vices rédhibitoires ou vices cachés permettent d’annuler une vente : 

  • L'immobilité               
  • L'emphysème pulmonaire               
  • Le cornage chronique (bruit des chevaux poussifs lorsqu'ils sont en mouvement)  
  • Les tics proprement dit avec ou sans usure des dents 
  • Les boiteries intermittentes anciennes 
  • L'uvéité isolée (inflammation de l'uvée, partie intermédiaire pigmentaire de l'œil) 
  • L'anémie infectieuse


Tags : vente , vétérinaire, cheval, soin, conseil, vente , vétérinaire, vente , vétérinaire, vente , vétérinaire, vente , vétérinaire